Accueil | Nous joindre | Bulletin électronique | Blogue
  ESP  ENG  PORT  日本語  中文
Blogueurs actifs
 Amélie
 Benoît
 Caroline
 Daniella
 Marie
 Rémi
 Richard
 Sébastien
 Weimeng
Anciens Blogueurs
 Manoela
 Valérian
 Guillaume
 Tristan
 Jean
 Mathieu
 Anaïs
 Mehdi
 Éric
 Mélissa
 Saúl
 Julien
 Marion
 Alexis
 Amandine
 Sanaâ
 Larissa
 Guillaume
 Asmaa
 Franck
 Daniela
 Sandrine
 Luciane
 Claire
 Shomron
 Sébastien
 Clémentine
 Yun
Accueil > Blogue > Les billets de ce blogueur
Manoela
Programme : Certificat en administration
Université d'accueil : Université du Québec à Trois-Rivières
Ville d'accueil : Trois-Rivières
Ville et pays d'origine : Recife, Brésil
Date d'arrivée au Québec : 17 mai 2009
ARCHIVES
  Le printemps
  19 avril, 2011 à 09:18
  Aucun commentaire
 

La neige s’en va, la température commence à monter et les gens commencent à envahir le centre-ville de Trois-Rivières. C'est ça qui arrive chaque année. La température commence à augmenter un petit peu et aussitôt, les gens courent pour s’asseoir sur les terrasses, en plein air, pour profiter du soleil. C'est drôle ça! Quand je suis arrivée ici, au printemps 2009, il faisait encore 8 C. Pour moi, il faisait trop froid. Mon corps n'était pas encore adapté et je ne pouvais pas comprendre comment les gens portaient des t-shirts, des camisoles, des shorts, à 16C, par exemple. Mon premier été ici, j'ai mis des manteaux presque tous les jours. Pour moi, la chaleur, c'était 35 C. Mais, maintenant, je comprends pourquoi tout le monde se précipite vers le soleil. Nous passons presque six mois d'hiver sans vraiment sortir dehors alors, nous voulons en profiter quand les degrés augmentent. Au Brésil, on dit qu’on donne de la valeur a une chose quand on la perd. C’est ça qu’il s’est passé avec moi. Je n'appréciais pas la chaleur et le soleil parce que je les avais tous les jours au Brésil. Aujourd'hui, je comprends la valeur que les personnes donnent à chaque saison, principalement au printemps et à l'été!

Et pour profiter du soleil, il faut sortir. Il faut se promener avec les amis et connaître les beaux paysages qu’il y a au Canada. J’en ai profité la dernière fin de semaine pour faire du vélo et pour voyager à Québec. Nous sommes allés faire un tour chez nos amis qui habitent là-bas et nous sommes retournés à Trois-Rivières par le Chemin du Roy. On voulait voir les beaux paysages au bord du fleuve. Nous nous sommes arrêtés au milieu du chemin pour prendre des photos. Nous ne pouvions pas manquer ces beaux paysages qui donnent un sens à nos vies. Paysages que nous pouvons passer des heures à admirer et dont nous ne nous lassons pas. On a déjà décidé de retourner là-bas quand la température s'élèverait un peu plus. Bien sûr que je vais mettre quelques photos pour partager ces moments avec vous. Même si je tente de vous expliquer, je n’ai pas les mots justes pour vous dire comment c’est beau!

 

Ah! J'ai trouvé un emploi aussi! En fait, deux. J’ai commencé à  travailler dans un hôtel à Bécancour et quelquefois, dans une garderie. J’aime beaucoup ces deux emplois. À l'hôtel, j'apprends beaucoup de choses, principalement à faire la cuisine italienne. Dans la garderie, j'ai l'occasion d’être avec des enfants qui me font rire tout le temps. Ils me posent des questions et je ne comprends pas d’où vient toute cette d'imagination! Ils sont fantastiques et très intelligents.

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
  L’Adoption
  29 mars, 2011 à 14:36
  Aucun commentaire
 

« L'adoption est une institution de droit de la famille par laquelle un lien de filiation est créé entre l'adopté et le ou les adoptants, qui ne sont pas ses parents biologiques. Selon les régimes légaux, l'adoption peut être simple, auquel cas certains liens subsistent entre l'adopté et sa famille biologique, ou plénière, ce qui a pour effet de supprimer tout lien préexistant avec cette dernière, à l'exception généralement de l'interdiction de mariage. Le droit positif peut connaître les deux systèmes coexistants, ou seulement l'un ou l'autre. » (wikipédia l'encyclopédie libre)

Cette semaine, je souhaite dédier ce billet à ma mère qui vient d’adopter un enfant. Et oui, je viens de gagner une sœur de 6 ans ! Je suis vraiment contente et chaque jour j’admire de plus en plus ma mère.

Adopter un enfant c’est un grand acte d’amour et de courage. C’est une décision qui implique toute la famille, et c’est pour cela qu’elle peut devenir un peu plus complexe. Pour une adaptation tranquille et douce, l’enfant a besoin de se sentir bienvenu et aimé par tout le monde. C’est pour cette raison que le consentement de toute la famille est très important. Dans son cas, Thayna a été plus que bienvenue. Elle est déjà bien à l’aise chez ma mère et est aimée par mes parents, mes frères et par moi. La décision de mes parents a été bien acceptée par nous tous.

Le problème au Brésil, c’est qu'il y a de nombreux enfants littéralement abandonnés dans les rues, les orphelinats et dans plusieurs autres institutions. L’avenir de ces enfants est incertain, car les enfants qui n’ont pas de bonnes opportunités dans la vie sont souvent amenés à faire des vols et consommer de la drogue. Ces comportements sont généralement adoptés sous l'influence de leur environnement, mais sont aussi occasionnés par le manque d’amour et d’affection et l’absence d’une personne qui pourrait leur transmettre les principes moraux et leur enseigner à bien agir dans la société. Adopter un enfant, c'est prendre un enfant de la rue, lui donner une maison, lui donner de l'amour, de l'attention ; c’est l'occasion de lui offrir une vie digne d'un être humain.

Je pense que le geste d’adopter a été un des plus grands exemples de courage et d’amour que ma mère m’a donné. Je suis certaine que cette petite fille va pouvoir profiter des câlins, de l’attention, de l’amour… tout ce dont j’ai bénéficié avec mes parents, tout ce qu’ils m’ont donné. J’aimerais que beaucoup plus de gens suivent ce bel exemple. J’en profite pour souhaiter une belle vie remplie de bonheur et d’amour et un bel avenir à ma nouvelle sœur, Thayna.

Un jour j’adopterai aussi un enfant.

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
  La semaine de relâche
  23 mars, 2011 à 08:45
  1 commentaire
 

La semaine de relâche, comme le nom le dit, sert à relaxer. Prendre le temps pour se reposer. Mais je suppose que cela ne marche pas avec tout le monde. Moi, par exemple, j’en ai un peu trop profité. Comme je n'étais pas au Brésil, j’ai voulu fêter le carnaval du Brésil au Canada, mais d'après ce que j'ai vu, il faut savoir où faire la fête.

Moi et quelques amis fêtions chez moi, on était très contents jusqu’au moment où notre voisin a frappé à notre porte pour nous demander de baisser le volume da la musique. Hunf! Ça fait partie de la vie! Nous ne sommes pas dans notre pays et il faut comprendre que n’est pas tout le monde d’ici qui aime le carnaval ou qui a envie de fêter en même temps que nous. Malgré tout, notre carnaval a été très bon quand même! =)

Pendant ma semaine de relâche, j’ai aussi commencé une formation avec Stratégie Carrière pour me trouver un emploi. Stratégie Carrière est un organisme qui, avec le support d’Emploi-Québec et du Ministère de l’Immigration, aide les immigrants, comme moi, dans leur cheminement professionnel et dans leur insertion sur le marché du travail. Cette formation est très importante pour moi parce qu’elle donne plusieurs informations sur le marché du travail, sur l’orientation professionnelle et sur les services de financement pour quelqu’un qui pense démarrer une petite entreprise. Ils donnent beaucoup d’exemples d’immigrants qui sont passés par Stratégie Carrière et qui ont réussi à trouver une bonne stabilité financière.

Avec eux, on a confiance parce qu’ils nous donnent plusieurs façons d’accéder au marché de l’emploi. Ils font des contacts directs avec les employeurs et on peut réussir plus facilement si on passe par un stage. Après, c’est nos compétences qui vont parler et qui vont faire en sorte qu’on conserve ou non l’emploi.

J’ai aussi profité de ma semaine de relâche pour chercher de l’information sur le système de santé. J’ai besoin d’aller consulter un médecin, mais pour passer des examens le système ici est un peu compliqué pour moi. J’ai dû faire des recherches et appeler à quelques numéros pour trouver la solution, et finalement j’ai réussi! Cette semaine, j’irai à une clinique sans rendez-vous pour essayer de voir un médecin. Je dois arriver très tôt parce que les 15 premières personnes seulement seront vues par le médecin. Si ça ne fonctionne pas, je devrai aller à l’hôpital, et là, l’attente est longue. 

Et pour finaliser ce billet avec une très bonne nouvelle, je veux vous dire que la neige commence à fondre! Le printemps, l’époque des belles tulipes, arrive et j’ai hâte de commencer à me promener en vélo, à faire du patin à roues alignées, à faire une promenade au bord du fleuve et profiter du merveilleux soleil!

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
  L'hiver, entre le Québec et le Brésil
  18 février, 2011 à 09:44
  1 commentaire
 

Après un an et neuf mois au Canada, j'ai décidé de faire du ski. Je dois profiter de l’époque pour pratiquer les sports d'hiver. Mais je n’avais pas idée à quel point cela était difficile. J'ai toujours regardé les jeux d’hiver et les athlètes se déplaçaient toujours avec une telle facilité que je ne pensais pas que j’aurais tant de difficulté. Je ne pouvais même pas tourner et ne pouvais même pas freiner. Alors, vous pouvez imaginer comment je dérangeais tout le monde qui était devant moi.

Tout le monde a été touché par ma difficulté, et des gens sont venus me donner un coup de main et des conseils pour améliorer mes performances. Cela a été une belle journée de plaisir, malgré mes difficultés. Au moins, je me suis  rendue compte que je ne suis pas née pour faire du ski. Je ferais mieux de rester au judo!

Parlant de judo, ce week-end a eu lieu une compétition de judo, ici, à Trois-Rivières. Malheureusement, je n’y ai pas participé parce que je ne m’entraîne pas suffisamment et je n’aime pas perdre. Mais j’ai travaillé comme bénévole pour aider le club Seïkidokan pour que cet événement soit une réussite. J'adore le judo et je vais m'entraîner pour participer à cette compétition l'année prochaine. Je n’aime pas regarder les combats et ne pas me battre.

Le carnaval au Brésil arrive. Plus le jour approche, plus je commence à m’ennuyer de mon pays. Le carnaval à Recife / Olinda est l'un des meilleurs au monde. Il s'agit d'un carnaval de rue, où chacun s'habille avec des costumes et va dans la rue pour s’amuser. En plus d'être gratuit, le plaisir est garanti.

L’ouverture du Carnaval, le samedi, est souligné par la performance de Galo da Madrugada, qui a été considéré comme le plus grand groupe de Carnaval au monde selon le livre Guiness. Il défile avec des camions sonorisés avec des groupes prestigieux.

Environ 1,5 millions de personnes participent à cette fête. Le carnaval se prolonge jusqu'au mardi entre Recife et Olinda.

Qui a l’opportunité de le vivre une fois s’ennuie de l’événement par la suite. Ça vaut la peine!

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
  Froid Glacial
  31 janvier, 2011 à 16:35
  Aucun commentaire
 

Cette semaine, j’ai entendu parler pour la première fois dans ma vie du froid glacial. FROID GLACIAL??? Je ne connaissais pas bien ce concept, mais je vous avoue que j’ai bien compris sa signification quand je l’ai ressenti sur ma peau. C’est vraiment différent et ça m’a laissée un peu mal à l’aise. Quand je suis sortie dimanche dernier de mon appartement… * % @#, &* %$##... Pour un instant, j’ai voulu retourner à l’intérieur. J’ai cherché quelque chose pour vous parler de ce phénomène, mais je n’ai pas trouvé d’équivalent… peut-être la tête dans un congélateur? Je sais que c’est normal ici, mais je n’y suis pas habituée… Une chose dont je suis sûre: c’est la meilleure journée pour rester chez nous et passer toute la journée à regarder des films. Mais sincèrement, il ne faut pas en avoir peur, ce phénomène ne dure pas plus de quelques jours et un bon manteau d’hiver, des bonnes bottes, des mitaines et une tuque (bonnet) peuvent facilement résoudre le problème. Notre vie n’arrête pas pour ça!!! Une chance, les maisons et les bâtiments sont chauffés. Il faut dire qu’il y a aussi un avantage : lorsqu’il fait plus froid (-10 et plus), le ciel est toujours bleu et le soleil a toute la place pour briller, ça fait de très belles journées!

Sur un autre sujet, ce samedi 29 janvier, moi et quelques autres étudiants avons travaillé à l’Université du Québec à Trois-Rivières pour la Journée Portes ouvertes qui était de 12 h à 16 h. Nous avons présenté l’UQTR aux futurs étudiants, plus précisément les différents pavillons, le Centre de l'activité physique et sportive, les différentes résidences étudiantes, les salles de classe multimédia, de télé-enseignement et de vidéoconférence, les laboratoires de recherche scientifique et thématique. Les visiteurs on put obtenir des renseignements sur les programmes d’études, les services et les activités culturelles et sociales avec les responsables de tous les programmes, des étudiants, des représentants des associations étudiantes, ainsi que du personnel de l’admission. Pour avoir plus d’information à ce sujet, vous pouvez visiter le site de l’UQTR : www.uqtr.ca/portesouvertes

Oh et une bonne nouvelle : Le nombre d’étudiants a augmenté de 4,9 % par rapport à la même période l’an passé, même le nombre d’étudiants étrangers a eu une croissance de 3,6% par rapport à l’hiver dernier. La France demeure le pays de provenance le plus important. (Le Nouvelliste 26 janvier 2011).

Alors voilà, j’espère que votre début de trimestre se passe bien!

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
  Une nouvelle année, de nouveaux projets
  14 janvier, 2011 à 08:52
  Aucun commentaire
 

Une nouvelle année est commencée et nous avons dans nos têtes plusieurs projets de vie personnels et professionnels, beaucoup de rêves que nous cherchons à accomplir.

C'est toujours comme cela que se produit le début de chaque nouvelle année! Nous, en tant qu’étudiants universitaires, nous cherchons toujours le genre d'emplois qui correspondent le mieux à notre personnalité et cela, le plus vite possible.

Moi, en plus des projets professionnels, j'ai aussi mes projets personnels. Par exemple, je veux perdre quelques kilos que j’ai gagnés pendant les fêtes:) Pour ce faire, je ne veux pas manquer la gym et le judo pour toute l’année. C’est difficile, mais je vais essayer!

En outre, le démarrage d'une nouvelle année nous donne l’opportunité de rencontrer de nouveaux amis qui arrivent de partout à l'UQTR.

Les différences culturelles n’empêchent pas l'émergence de nouvelles amitiés. On peut avoir des amis provenant de partout dans le monde, chacun avec une histoire de vie différente et intéressante. Personnellement, j'aime connaître d'autres cultures et d'entendre des histoires de vie réelles.

Alors, bon courage à tout le monde et soyez toujours ouvert à apprendre! On doit tout faire avec le cœur ouvert et tout ira bien. Bonne chance dans cette nouvelle session qui débute.

Je vais profiter cette occasion pour vous transmettre une invitation de bienvenue à tous les étudiants étrangers de l'UQTR.

« Le CIIU invite tous les étudiants étrangers à la Chasse-Galerie ce vendredi 14 janvier de 17 h à19 h.
Afin de mieux se connaitre et d'intégrer les nouveaux étudiants étrangers venant d'arriver à la session d'hiver, le CIIU vous propose de partager un moment de détente ensemble.

Durant ce 5 à 7, deux consommations de votre choix vous seront offertes et un tirage au sort sera effectué.

Venez nombreux
Le CIIU
»

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
  Nouveau regard sur 2011
  11 janvier, 2011 à 10:08
  Aucun commentaire
 

Je n'ai pas vécu beaucoup d'aventures le mois dernier. Nous étions près de la fin de la session et nous pensions aux examens finaux.

En fait, à ce point de la session universitaire, notre tête pensait à beaucoup de choses en même temps... Fête de Noël, examen, Fête du nouvel an, examen, la famille, examen, un voyage, examen... Chacun pensait à ses plans pour la fin d’année.

Encore une fois, j'ai passé Noël et le Jour de l'An avec mes amis québécois. En réalité ma famille québécoise!

Je veux profiter de cette occasion pour souhaiter à tous une année 2011 merveilleuse. J'espère que vous avez profité du temps et de la fête que vous avez bu avec modération. Et que si vous avez bu, vous avez appelé Nez rouge. =)

J'ai essayé de traduire un texte d'un très bon écrivain brésilien (Carlos Drummond de Andrade) et j’espère que vous apprécierez. Le voici pour cette nouvelle année!

Joyeux nouveau regard

"Le grand divertissement dans la vie, c’est de regarder en arrière et de se sentir fier de son histoire, c’est de vivre chaque instant comme si la recette du bonheur est ici et maintenant.

Bien sûr, il arrive que la vie joue avec nous. C’est logique que, parfois, un pneu crève, qu’il pleuve trop, mais en y pensant bien, est-il amusant de vivre sans rire aux éclats au moins une fois par jour?

Y a-t-il du sens à être en colère pendant toute la journée en raison d'une discussion avant d’aller travailler?

Je veux bien vivre. 2010 a été une année pleine. Pleine de bonnes choses et de réalisations, mais aussi pleine de problèmes et de déceptions.

Normal! Parfois, on attend trop des personnes.
Normal! L'argent ne vient pas,  un ami nous a déçu, l'amour a fait mal.
Normal! 2011 ne sera pas différente.

L'homme est plein d'imperfections depuis des siècles, la nature a sa personnalité qui n'est pas toujours ce que nous voulons, mais, qu’est qu’on peut faire? Finir votre journée avec  bonne humeur? Avec espoir?

Ce que je souhaite pour nous tous est la sagesse! Et que nous sachions tout transformer en une bonne expérience!

Que nous réussissions à pardonner à l'inconnu, à la personne impolie. (…) Ne peut pas être responsable pour une mauvaise journée...
Comprendre l'ami qui ne mérite pas notre meilleur parti. (…) En outre, nous avons probablement aussi déçu quelqu’un.

Notre souhait n'a pas été réalisé? Ok, ce n'était pas au bon moment, ce ne devait pas être la meilleure chose pour ce moment. (Je me souviens toujours d’une phrase que j'aime: Faites attention aux désirs, ils peuvent devenir réalité).

Pleurer de douleur, de solitude, de tristesse fait partie de l'être humain. Cela ne vaut pas la peine de combattre ça.

Mais si on se comprend et qu’on regarde l'autre et le monde avec générosité, les choses deviennent différentes.

Je souhaite à tout le monde ce regard spécial.

2011 peut être une année spéciale, très plaisante, si nous comprenons nos faiblesses et l'égoïsme et que nous changeons ça.

Si nous sommes faibles, mais que nous pouvons nous améliorer. Si nous sommes égoïstes, mais que nous ne pouvons comprendre l’autre.

2011 peut être parfaite, merveilleuse, incroyable ... ou ... (...)

Cela dépend de moi, de vous! Peut-être. Et que cela soit!

Heureux nouveau regard!

Que le Jour de l'An ne soit pas seulement une date, mais un moment de repenser tout ce nous avons fait et ce que nous souhaitons, puissent les rêves et les désirs  devenir réalité si on fait de notre mieux pour le mériter et si nous y croyons! "

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
  Enfin, la neige est arrivée!
  1er décembre, 2010 à 10:53
  Aucun commentaire
 

L'hiver est vraiment arrivé et avec lui toutes les conséquences… La neige, le froid, les journées plus courtes, les nuits plus longues... Ce sera mon deuxième hiver ici au Canada. Selon les Québécois, le dernier hiver ne compte pas parce qu'il a été très doux. Disons que je ne suis pas la meilleure personne pour le juger : dans ma ville natale la température minimale pendant l'hiver est de 23°C, donc je ne suis pas la bonne personne à qui le demander. Pour moi, la température va varier toujours de chaude à très chaude!

Malgré le froid immense, l'hiver n'est pas aussi mauvais malgré ce que la plupart des gens pensent. Nous pouvons trouver aussi la partie positive dans cette histoire et nous pouvons avoir du plaisir au cours de cette période de l'année ici, au Canada. J’ai profité de la neige qui est tombée cette semaine pour faire un beau bonhomme de neige et glisser dans un parc près de chez moi avec quelques amis.

Nous savons que tous les équipements sportifs d’activités d’hiver sont coûteux, mais nous, en tant qu'étudiants, nous recherchons la meilleure façon d'avoir du plaisir sans dépenser beaucoup d'argent. N’est-ce pas? Ici, à Trois-Rivières, par exemple, il y a des magasins qui vendent des vêtements et des objets usagés à prix plus qu’accessibles tels que les patins à glace, les ensembles de snowboard et de ski… Tous mes amis brésiliens qui habitent ici achètent ces équipements là-bas. Je l’ai appris avec eux et je vous passe l’idée. Ça vaut la peine.

Ceux qui font les cours de français à l'UQTR pendant la session d’automne ou d’hiver peuvent également profiter de promenades organisées par l'École internationale de français pour connaitre mieux la culture québécoise. En ce moment, nous avons la possibilité de regarder un match de hockey sur glace, connaitre les joies de la cabane à sucre et même faire des cours de glisse sans frais d’inscription.

Intéressé par la perspective brésilienne de l'UQTR? Rends-toi au www.facebook.com/uqtr.ca

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
  L’importance de l’amitié
  8 novembre, 2010 à 14:15
  5 commentaires
 

Cette semaine, j'ai réfléchi un peu sur l'importance de l'amitié dans notre vie... J’en suis arrivée à une conclusion : quand on trouve de vrais amis, peu importe la distance qui nous sépare ou le temps entre nos conversations, le sentiment qui existe entre nous ne s'éteint jamais.

J'ai un ami que j'ai connu quand j'avais 10 ans. Nous avons étudié ensemble pendant quatre ans et un jour, j’ai été dans l’obligation de déménager rapidement dans une autre ville. Je n'avais pas eu le temps de prendre note de son adresse et à cette époque, l'Internet n'était pas comme aujourd'hui. Ni moi, ni lui possédions les outils technologiques tels que les courriels, MSN Messenger, Facebook ou Orkut afin de communiquer. La seule façon de le faire consistait à utiliser le téléphone (qui coûtait cher) ou envoyer une lettre.

Après sept ans, cet ami et moi nous sommes rencontrés dans un réseau social. Laissez-moi vous dire que j’en fus très heureuse! Il me semblait que j'avais retrouvé une partie de mon enfance que j’avais laissé dans mon passé. Nous nous sommes mis à jour sur ce qui s’était passé dans notre vie depuis notre séparation par l’intermédiaire d’Internet. Mais notre histoire ne s'arrête pas là! Quand j'ai décidé, avec mon mari, de vivre au Canada, j'ai convaincu mon grand ami et sa femme de venir aussi. Bien sûr, je veux toujours mes amis autour de moi.

Il y a un mois et demi, ils sont arrivés à Trois-Rivières. Ils sont restés chez moi jusqu'au moment de trouver un logement. Les jours que j’ai passés avec eux ont été exceptionnels et merveilleux. Mon ami est comme un frère que j’ai pu choisir.


Après une longue recherche, ils ont réussi à louer un appartement en face du mien. La porte de leur appartement est en face de la mienne : je crois que cette fois, nous ne nous perdrons plus!

Ma famille au Brésil me manque beaucoup, mais quand nous avons de bons amis à nos côtés, on peut oublier un peu que notre famille nous manque. Nos amis nous rendent forts pour continuer notre vie ici.

Je dédie ce texte à tous mes vrais amis brésiliens et canadiens.

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
  Week-end à Montréal
  19 octobre, 2010 à 13:35
  1 commentaire
 

La semaine dernière, c’était la dernière fin de semaine avant le début des examens. Alors, j’en ai bien profité. Le dimanche, je suis allée à Montréal pour regarder une compétition internationale de judo (Québec Open), qui a lieu chaque année au mois d’octobre. Il y avait environ 60 Brésiliens qui participaient à la compétition et j'ai vu certains d'entre eux faire de beaux combats et vivre de belles victoires. J'ai donc été un peu triste parce que je n’ai  pas participé. J’ai dû arrêter le judo pendant quelques mois en raison de l’université puisque mes cours sont en même temps que l’horaire du judo. J’aime beaucoup le judo, mais de temps en temps, je dois le laisser de côté. En avril, je serai de retour aux entraînements et si j’ai l’opportunité, je participerai au prochain championnat qui aura lieu ici, à Trois-Rivières, en février.

  

Dimanche soir  je suis allée souper avec quelques amis. Le lendemain, jour de l'Action de grâces, nous sommes allés à la Ronde, un parc d'attractions situé à Montréal. C’était la première fois que j'y allais et j'ai adoré l’expérience. Je suis retournée à l'enfance pour quelques heures. Je n’ai jamais vécu autant de tourbillons dans ma vie dans une seule journée. J'étais tellement étourdie de tourner en montagnes russes ! J'ai ri et me suis bien amusée. Mais comme tout ce qui est bon se termine vite, mon week-end s'est terminé vite aussi. Je suis sortie du parc vraiment fatiguée. J'ai dormi pendant tout le voyage de retour à Trois-Rivières.

Et pour finir, j'ai commencé ma semaine d'étude intensive pour les examens. Je vais avoir un examen vendredi, mercredi prochain et deux autres examens après la semaine de relâche. Mais, pas de stress! Il faut bien concilier l’étude et le loisir.

Je reviens à l'écriture après mes examens. À la prochaine.

    Commenter ce billet
  Consulter les commentaires
Haut de la page...
   
À PROPOS DU QUÉBEC
COMMENT ÉTUDIER AU QUÉBEC? (demande d'admission)
INDEX DES UNIVERSITÉS
LES UNIVERSITÉS VOUS VISITENT
PROGRAMMES
ORGANISER SON SÉJOUR
FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)
ÉQUIVALENCES
SONDAGE
SÉRIE CAMPUS
ACTIVITÉ D'ACCUEIL À L'AÉROPORT ET SERVICE ACCUEIL PLUS
EXIGENCES LINGUISTIQUES
ACCUEIL NOUS JOINDRE BULLETIN ÉLECTRONIQUE BLOGUE PLAN DU SITE FAQ LIENS UTILES  FILS RSS
Ce site est une initiative du sous-comité
du recrutement international de la CREPUQ.
Ce projet a reçu le soutien du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec
ainsi que du ministère des Relations Internationales du Québec.